Vaccination obligatoire : recrudescence de la rougeole à cause des vaccins ?

Le 4 juillet le premier ministre Edouard Philippe a annoncé que l’obligation vaccinale en France passera à partir de 2018 de 3 à 11 vaccins. La raison évoquée est la prétendue recrudescence de la rougeole.

www.kla.tv/10812


13.07.2017

Selon Cyrinne Ben Mamou, biologiste et docteur en sciences neurologiques, la recrudescence de la rougeole était prévisible, des épidémiologistes l’avaient annoncée.

Mais selon elle cette recrudescence provient non pas d’une couverture vaccinale trop faible, comme le dit l’OMS, mais de la vaccination elle-même.

Selon ses études le vaccin contre la rougeole apporte une immunité de courte durée,

l’immunité étant l’autodéfense du corps contre une infection

Avant l’ère des vaccins contre la rougeole, beaucoup d’enfants ayant attrapé la rougeole obtenaient ainsi une immunité à vie,

si bien que le taux d’immunité dans la population adulte avoisinait les 100% dans les pays industrialisés.

Les anticorps étaient transmis à l’enfant par la mère lors de la grossesse et de l’allaitement.

Ainsi les nouveau-nés, plus fragiles face aux maladies, étaient protégés. Puis les enfants, encore partiellement au profit de cette protection, pouvaient ainsi guérir de la rougeole lorsqu’ils la contractaient.

Le Dr Cyrinne Ben Mamou déclare : « Avec plus de 40 ans de recul, nous disposons de données objectives pour comprendre l’impact du vaccin de la rougeole. Le constat est le même dans toutes les études qui ont mesuré les conséquences de la vaccination sur l’évolution de l’immunité au fil des générations : le taux d’anticorps (et ainsi l’autodéfense) a diminué à chaque génération vaccinée. »

Au vu de tels faits, l’augmentation de la vaccination obligatoire ne devrait pas apporter l’effet souhaité sauf pour le bilan financier de l’industrie pharmaceutique.

de mlb.

Sources / Liens :